Fours écologiques

Première phase : financée par la ville de Courtrai  (1.700 EUR)

Grâce à un financement de la ville de Courtrai 150 fours écologiques ont été construits chez des familles démunies : veufs et veuves, vieillards, orphelins. L’identification des familles vulnérables a été faite par les responsables locaux.

L’avantage du type de foyer choisi est qu’il consomme très peu de bois. Les fours sont construits en briques et recouverts d’une couche de ciment. Ils contiennent trois emplacements pour placer les casseroles et un foyer central pour alimenter le feu. Le four est également équipé d’un conduit qui permet l’évacuation de la fumée à l’extérieur, ce qui constitue une amélioration sensible des conditions d’hygiène et de santé.

La coopérative Twisungane qui est responsable de l’exécution du projet est constituée de huit personnes, supervisé par Augustin Munyaneza, président de l’ancien comité de jumelage de l’ancienne commune de Butaro (lien de coopération privilégiée avec la ville de Courtrai). Depuis la réforme administrative du pays, le comité ne se réunit plus, mais Augustin rapporte au comité consultatif du secteur de Butaro.

Extension de la construction de fours écologiques

Financée par le groupe de travail Amnesty International de la « Pleinschool » de Courtrai : 500 EUR

Grâce au financement du groupe de travail Amnesty International, Pleinschool Courtrai, sous la direction de Mme Annemie Belaen, 45 fours supplémentaires ont pu être construits début 2010 chez des familles vulnérables

Deuxième phase

NZ-2009 064 “Diffusion et sensibilisation de l’emploi de fours améliorés (écologiques) dans le secteur de Butaro, Rwanda, Afrique

Financée par la Province de Flandre occidentale

La construction des fours améliorés dans le secteur de BUTARO a été réalisée par la coopération COODER-TWINSUNGANE grâce à un financement de la province de Flandre occidentale.

En tout 350 fours écologiques ont été construits. Ils sont tous opérationnels. Le type choisi est un four en briques cuites recouvert d’une couche de ciment. Ces fours sont construits à l’intérieur des maisons, ce qui correspond aux habitudes locales de préparer la nourriture à l’intérieur et ce qui permet de maintenir une température agréable à l’intérieur par temps froid (Butaro est situé à une altitude relativement haute et la température peut baisser sensiblement, surtout la nuit).

Les fours sont équipés d’un foyer central et de trois ouvertures pour y déposer des casseroles et des poêles.

Les familles ont été choisies lors de réunions de comités administratifs auxquels ont participé également des membres de la paroisse Runaba : il s’agit de 350 familles de 5 cellules administratives : Rusumo, Nyamicucu, Gatsibo, Muhotora en Mubuga.

Print Friendly, PDF & Email

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Facebook